Le mystère de Gilead

L’histoire de la servante écarlate se déroule dans le nouvel Etat baptisé « Gilead« .

Le lecteur curieux trouvera dans certains articles le terme de « Galaad » (comme traduction de « Gilead ») bien que la série télévisée de la Servante écarlate et le roman de Margaret Atwood The Handmaid’s Tale n’en fassent mention. Cependant, il semble que ce ne soit pas tout à fait éloigné de l’histoire de la romancière. En effet, dans la bible, Galaad représente un territoire montagneux situé en Jordanie mais également, l’arrière-petit-fils de Joseph fils de Jacob (celui là même cité dans le récit de Jacob, Rachel et Bilha)

Gilead

Du point de vue de la géographie actuelle, le terme « Gilead » désigne tour à tour une communauté, un mont (Le mont Gilead en Caroline du Nord entre autre) et un canton (Michigan, Indiana) aux État-Unis. Mais, c’est le nom d’un quartier de la Ville de Campbelltown dans la banlieue de Sydney (Nouvelle-Galles du Sud en Australie) qui m’a particulièrement interrogé.

En effet, lors d’une interview, Margaret Atwood cite l’Australie sur un des chapitres les plus terribles de son histoire :  des enfants aborigènes volés pour être placés dans des familles blanches. Ce fait historique fait écho au personnage de Annah (renommée « Agnès » dans la série – saison 2 épisode 10 -) arrachée à sa mère (June).

Connaissance ou coïncidence ? C’est en Australie, particulièrement en Nouvelles Galles du Sud que les enfants de la  « Génération Perdue » ont grandi loin de leurs parents, déracinés, pris de force : un pis aller pour des blanches familles, main d’oeuvre à bas coût ou esclaves dans le pire des cas.

Carte de Gilead
Carte de Gilead

Géographie fictionnelle de Gilead

Avec une guerre menée sur plusieurs fronts, nous savons que la République de Gilead ne contrôle pas les 48 états des USA mais seulement ceux de la côte Est (y compris la région « Rust Belt » ancienne « Manufacturing Belt) ) ainsi qu’une importante zone géographique du Grand Sud appelée « Bible Belt ». En gardant à l’esprit l’imagination subtile de Margaret Atwood, il est fort probable que ce choix ne soit pas dû au hasard. En effet la « Bible Belt » (ceinture de la Bible au sens littéral), est un vaste territoire des États-Unis sur lequel sont installés un grand nombre de chrétiens fondamentalistes.

Plus précisément, nous savons que l’histoire de la Servante écarlate se déroule dans la région Nord-Est des Etats-Unis, la Nouvelle-Angleterre, dans l’état du Massachusetts.

Lors de la première évasion de Moira (habillée en Tante), les panneaux dans les rues et dans le métro ont été détruits mais la destination est bien la ville de « Boston ».  Boston encore lorsque Emilie parle de la cathédrale de Saint-Paul. Ce que nous ne savons pas clairement dans la série : combien de territoires l’armée de Gilead a-t-elle conquis ?

Margaret Atwood n’a jamais précisé les contours de la carte officielle de cette Amérique du Nord déchirée par la guerre, envahit par les Fils de Jacob. En revanche, des fans du roman ont tenté de recréer une carte géographique des territoires occupés par les fondamentalistes religieux (voir ci dessus).

Littérature

Le terme « Gilead » est utilisé par Edgar Allan Poe dans son poème Le Corbeau publié en 1845 où le narrateur pose la question à l’oiseau spectral :

N’y a-t-il aucun baume en Gilead ?

L’extrait spécifique « Existe-t-il un baume en Galaad? – Dis-moi, dis-moi, j’implore! » est une référence à ce passage de l’Ancien Testament (Jérémie Chapitre 8 Verset 22) :

N’y a-t-il pas de baume en Galaad ? n’y a t’il pas de physiciens ici ? pourquoi alors la santé de la fille de mon peuple n’est-elle pas rétablie ?

Dans l’histoire de Poe, c’est un étudiant qui cherche désespérément une forme de guérison, un médicament ou un traitement pour son chagrin.

Dans les textes bibliques la ville de Gilead était connue pour offrir un « baume », sorte de médicament curatif.

Ainsi, ne sommes nous pas éloignés de l’idéologie de Gilead dans la servante écarlate : avoir trouver « la solution » afin de sauver un monde souffrant de pollution et d’infertilité !

Gilead s’identifierait ainsi, sous son oeil, au remède  !

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

Gilead - La banalité du malThéocratie de Gilead - La servante écarlate