La Théocratie Gileadienne

Quelle solution pour transformer un peuple considéré comme dégénéré ? Réorganiser la société en castes, interdire l’éducation des femmes, déporter les vieux et les dissidents dans les camps de « nettoyage » (les colonies dans le roman The handmaid’s Tale), pendre les représentants d’autres religions, les homosexuels et les « avorteurs », enfin, rééduquer les femmes adultères et rebelles, mais fertiles, pour repeupler une nation.

Ainsi en a décidé le gouvernement de Gilead, guidé par un fondamentalisme religieux, qui s’est installé aux Etats-Unis à la faveur d’un coup d’Etat, en réaction à une société jugée décadente.

La Servante écarlate

Abus de pouvoir, surveillance permanente, privation de libertés fondamentales … chaque dictature a une façon et  version propre de taire ou d’imposer le silence. Ainsi, Atwood s’est-elle interrogée : s’il existait un régime totalitaire aux Etats-Unis, quelle forme prendrait-il ?

La Genèse étant le prologue de toute la Bible, le roman dystopique de Margaret Atwood fonde la légitimité de la création d’une caste de femmes: « les servantes », et de celle de la « cérémonie » sur le récit de Jacob (fils de Isaac).

Genèse – Chapitre 30

Lorsque Rachel vit qu’elle ne donnait pas d’enfants à Jacob, elle fut jalouse de sa soeur et dit à Jacob: «Donne-moi des enfants ou je meurs!»

La colère de Jacob s’enflamma contre Rachel et il dit: « Suis-je à la place de Dieu, qui t’empêche d’avoir des enfants? »

Elle dit: « Voici ma servante Bilha. Aie des relations avec elle ! Qu’elle mette un enfant au monde sur mes genoux et que par elle j’aie aussi des fils.»

Elle lui donna pour femme sa servante Bilha et Jacob eut des relations avec elle.

Bilha tomba enceinte et donna un fils à Jacob.

A noter qu’on retrouve la même légende sous une forme différente qui fait écho à la colère de Serena Joy de devoir endurer la présence d’Offred :

Saraï, femme d’Abram, ne lui avait pas donné d’enfant. Elle avait une servante égyptienne du nom de Hagar, et Saraï dit à Abram :
« Voici, l’Eternel m’a rendue stérile; viens, je te prie, vers ma servante; peut-être aurai-je par elle des enfants.»
Abram écouta la voix de Saraï.
Alors Saraï, femme d’Abram, prit Agar, l’Egyptienne, sa servante, et la donna pour femme à Abram, son mari, après qu’Abram eut habité dix années dans le pays de Canaan.
Il alla vers Agar, et elle devint enceinte. Quand elle se vit enceinte, elle regarda sa maîtresse avec mépris.
Et Saraï dit à Abram : « L’outrage qui m’est fait retombe sur toi. J’ai mis ma servante dans ton sein; et, quand elle a vu qu’elle était enceinte, elle m’a regardée avec mépris. Que l’Eternel soit juge entre moi et toi !»
Abram répondit à Saraï : « Voici, ta servante est en ton pouvoir, agis à son égard comme tu le trouveras bon. Alors Saraï la maltraita; et Agar s’enfuit loin d’elle. »

 

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search

drapeau-gilead-la-servante-ecarlate.fr_the-handmaids-tale